Je rénove

MaPrimeRénov’ Sérénité 2023 : montant, démarches, tout savoir

MaPrimeRénov’ Sérénité, anciennement appelée « Habiter Mieux Sérénité », est un dispositif mis en place par le gouvernement français pour aider les particuliers aux revenus modestes et très modestes à financer leurs travaux de rénovation énergétique globale. Pour en bénéficier, les particuliers doivent remplir certaines conditions et soumettre leur demande en ligne sur le site de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH).

MaPrimeRénov’ Sérénité : c’est quoi ?

MaPrimeRénov’ Sérénité est une aide de l’État dédiée aux ménages aux revenus modestes qui effectuent des travaux de rénovation énergétique ambitieux dans leur logement.

Jusqu’à la fin de l’année 2021, ces propriétaires faisaient l’objet d’un traitement à part en matière d’aides à la rénovation énergétique globale. En effet, alors que les foyers aux revenus intermédiaires et supérieurs pouvaient bénéficier de MaPrimeRénov’ Rénovation Globale depuis 2020, les plus modestes étaient rattachés à un programme distinct : Habiter Mieux Sérénité de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat).

En 2022, par souci de simplification, toutes les aides ont été regroupées sous la bannière de MaPrimeRénov’. Habiter Mieux Sérénité a donc disparu donc pour devenir MaPrimeRénov’ Sérénité.

Montant de l’aide MaPrimeRénov’ Sérénité

Les personnes éligibles à MaPrimeRénov’ peuvent être subventionnées à hauteur de :

  • 50 % HT du montant total des travaux pour les revenus très modestes (barème bleu – voir partie « plafonds de revenus »). Le plafond de l’aide est actuellement de 15 000 €. Il passera à 17 500 € en février 2023 ;
  • 35 % HT du coût des travaux pour les revenus modestes (barème jaune). L’aide est cette fois-ci plafonnée à 10 500 € et augmentera en février 2023 pour atteindre 12 250 €.

Plafonds de revenus 2023 pour être éligible à MaPrimeRénov’ Sérénité

Vous trouverez ci-dessous les plafonds de ressources utilisés dans le cadre de MaPrimeRénov’ Sérénité en 2023. Ils vous permettront d’identifier la catégorie à laquelle vous appartenez.

Les revenus retenus sont ceux figurant sur votre avis d’imposition sous l’intitulé « Revenu fiscal de référence » (RFR). Les revenus de l’ensemble des personnes de votre foyer sont à prendre en compte dans le calcul.

warning

Attention :

Si vos revenus sont supérieurs à ceux indiqués dans le tableau, vous appartenez à la catégorie rose ou violette. Vous n’êtes donc pas concerné par MaPrimeRénov’ Sérénité et devrez vous tourner vers « MaPrimeRénov’ Rénovation globale ».

Plafonds de ressources utilisés en Île de France

Nombre de personnes composant le ménageMaPrimeRénov’ BLEU
(revenus très modestes)
MaPrimeRénov’ JAUNE
(revenus modestes)
1⩽ 22 461 €⩽ 27 343 €
2⩽ 32 967 €⩽ 40 130 €
3⩽ 39 591 €⩽ 48 197 €
4⩽ 46 226 €⩽ 56 277 €
5⩽ 52 886 €⩽ 64 380 €
Par personne supplémentaire+ 6 650 €+ 8 097 €

Plafonds de ressources utilisés dans les autres régions

Nombre de personnes composant le ménageMaPrimeRénov’ BLEU
(revenus très modestes)
MaPrimeRénov’ JAUNE
(revenus modestes)
1⩽ 16 229 €⩽ 20 805 €
2⩽ 23 734 €⩽ 30 427 €
3⩽ 28 545 €⩽ 36 591 €
4⩽ 33 346 €⩽ 42 748 €
5⩽ 38 168 €⩽ 48 930 €
Par personne supplémentaire+ 4 813 €+ 6 165 €

Conditions d’éligibilité

Pour être éligible à MaPrimeRénov’ Sérénité, les conditions suivantes doivent être respectées :

  • Vous appartenez à la catégorie de revenus « MaPrimeRénov’ Bleu » ou « MaPrimeRénov’ jaune »,
  • Vous êtes propriétaire occupant du logement que vous souhaitez rénover.
  • Le logement est âgé de plus de 15 ans au moment du dépôt du dossier.
  • Il doit être occupé pendant 3 ans après la réalisation des travaux.
  • Les travaux doivent permettre un gain énergétique supérieur ou égal à 35 %.
  • Les artisans mobilisés doivent obligatoirement être des professionnels RGE (Reconnus Garants de l’Environnement).
  • Aucun prêt à taux zéro ne doit avoir été octroyé pour le logement rénové lors des 5 dernières années.
  • La prime doit être demandée avant le lancement des travaux.

Travaux pris en charge par MaPrimeRénov’ Sérénité

Les 6 postes de travaux pris en charge par le dispositif sont les suivants :

  • Isolation des murs ;
  • Isolation des sols ;
  • Isolation de la toiture ou des combles ;
  • Remplacement des menuiseries donnant sur l’extérieur ;
  • Production de chauffage et d’Eau Chaude Sanitaire (ECS) ;
  • Ventilation.

Le plafond des travaux finançables avec MaPrimeRénov’ Sérénité est aujourd’hui de 30 000 €.
Il passera à 35 000 € au 1er février 2023.

Recours à “Mon Accompagnateur Rénov’” obligatoire depuis 2023

Depuis le 1er janvier 2023, les propriétaires occupants et bailleurs éligibles à MaPrimeRénov’ Sérénité doivent obligatoirement faire appel à un accompagnateur rénov’ si le coût des travaux envisagés dépasse 5 000 €.

Ces accompagnateurs sont des assistants à la maîtrise d’ouvrage agréés par l’Anah ou par des collectivités locales. Ils ont plusieurs missions :

  • Appui en amont des travaux : visite du bien, audit énergétique, préconisations travaux, plan de financement,
  • Assistance dans la sélection des entreprises et dans le choix des devis,
  • Aide aux démarches administratives,
  • Contrôle qualité en fin de chantier.

Pour résumer, les accompagnateurs rénov’ sont à vos côtés du début à la fin de votre chantier.

Pour connaître les accompagnateurs habilités à intervenir dans votre secteur géographique, vous pouvez vous adresser à l’un des 450 Espaces Conseil France Rénov’ répartis sur le territoire.

Avec quelles aides peut-on cumuler MaPrimeRénov’ Sérénité ?

Vous pouvez cumuler MaPrimeRénov’ Sérénité avec les aides suivantes pour financer vos travaux de rénovation énergétique :

  • L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) ;
  • La TVA à taux réduit de 5,5 % ;
  • Les bonus MaPrimeRénov’ « Bâtiment Basse Consommation » et « Sortie de passoire » ;
  • Depuis le 1er juillet 2022 : les Certificats d’Économie d’Énergie (CEE), et, pour les travaux les plus ambitieux, le “Coup de pouce rénovation performante d’une maison individuelle« . Ces aides ne pouvaient pas être touchées avec le programme Habiter Mieux. Il s’agit donc d’un des changements qui a accompagné le nouveau dispositif.

Quelles démarches réaliser pour obtenir l’aide financière ?

Pour lancer les démarches MaPrimeRénov’ Sérénité, vous pouvez vous rendre sur le site dédié de l’Anah : https://monprojet.anah.gouv.fr

Vous pouvez aussi vous adresser directement à un conseiller France Rénov. Rendez-vous sur cette page pour trouver un Espace Conseil France Rénov’ proche de chez vous : https://france-renov.gouv.fr/espaces-conseil-fr

Après étude de votre projet, votre conseiller vous mettra en relation avec un accompagnateur, chargé de monter votre dossier d’aides et de le soumettre à l’Anah.

Le service instructeur de l’Anah examine ensuite la demande puis prend la décision d’attribuer l’aide ou non. Après réception de la décision d’octroi de l’Anah, les travaux peuvent commencer.

La prime est versée après réalisation des travaux, sur présentation des factures.

Ces articles pourraient également vous intéresser
Tags: Je rénove
L’éco-PTZ et MaPrimeRénov’ : le nouveau dispositif facilitateur
Tout savoir sur Mon Accompagnateur Rénov’ en 2023

Une question ? Immofix vous accompagne dans vos travaux ! 🏠