Obtenez votre capacité d'emprunt instantanément

Un projet d'achat immobilier ? Nous utilisons la méthode bancaire pour déterminer le montant que vous pouvez emprunter.

Je n'ai pas mon avis d'imposition avec moi ?

Saviez-vous que les banquiers se basent sur les informations présentes dans votre avis d'imposition pour calculer votre enveloppe ?

Nos algorithmes utilisent la même méthode et analysent instantanément plusieurs données : vos revenus déclarés, votre apport ainsi que les remboursements mensuels des autres crédits. En fonction de votre code postal, nous croisons ces informations avec le taux d'intérêt moyen pratiqué par les banques dans votre secteur, vous garantissant un résultat précis et adapté à votre profil.

Mon avis d'imposition ? Mais qu'allez-vous en faire ?

Rien n'est conservé sur nos serveurs, et seuls des algorithmes ont accès à vos données de façon temporaire afin de vous afficher le montant de votre enveloppe. Personne n'aime que ses données personnelles soient utilisées à mauvais escient : Immofix place le respect de la vie privée au centre de ses priorités et ne stockera jamais vos données sans votre accord ou d'une quelconque façon qui pourrait compromettre votre identité.

Qu'est-ce que la capacité d'emprunt ?

La capacité d'emprunt correspond au montant maximum que vous pourrez emprunter auprès des banques compte tenu de vos ressources (salaires, revenus locatifs etc.) et de votre niveau d'endettement. Le taux d'endettement maximal généralement pris en compte est de 33%. En d'autres termes, le montant total de vos remboursements mensuels ne pourra pas excéder un tiers de vos revenus. Par exemple, si votre salaire net est de 1500€ par mois, le coût total de vos mensualités ne pourra pas être supérieur à 500€. Il est à noter que le taux d'endettement peut parfois être réévalué à la baisse ou à la hausse selon votre profil, et notamment votre reste à vivre : il s'agit du montant disponible chaque mois pour subvenir à vos besoins après paiement de vos différentes charges. Plus vos revenus seront élevés, plus il sera facile de dépasser ce seuil de 33%.

Comment calculer sa capacité d'emprunt ?

Pour calculer sa capacité d'emprunt, la première étape consiste à lister l'ensemble de ses sources de revenus et de ses charges. Parmi les revenus, les différents éléments à prendre en compte sont le salaire net, votre 13ème mois si vous en percevez un, ainsi que les pensions. À cela s'ajoutent les revenus locatifs, dont vous ne retiendrez que 70% du montant. En revanche, d'autres éléments sont à exclure, comme les aides sociales, les primes ponctuelles, ou les remboursements de frais professionnels. Plus les revenus sont stables et réguliers, plus les banques ont de chances de les prendre en compte. Parmi les crédits en cours, on retrouve : les crédits immobiliers, les crédits à la consommation, les crédits voiture, ainsi que les crédits contractés auprès de particuliers. Si vous possédez plusieurs crédits, listez leurs coûts mensuels respectifs et la durée de remboursement restante. Pour bien gérer son budget, on considère que le montant des charges mensuelles peut représenter jusqu'à 33% de ses revenus, c'est ce que l'on appelle le taux d'endettement. Ainsi, le calcul suivant vous permettra de déterminer le montant que vous pourrez consacrer chaque mois au remboursement d'un nouveau crédit, compte tenu de vos revenus, de vos charges et du taux d'endettement de 33% : Revenus nets mensuels / 100 * 33 - crédits en cours Si le résultat obtenu est positif, cela correspond au montant que vous pouvez rembourser en plus de vos charges actuelles. Si le résultat est nul ou négatif, cela signifie que vous avez atteint le niveau d'endettement maximal et que vous ne pourrez pas obtenir de nouvel emprunt avant d'avoir remboursé au moins un de vos crédits en cours.

Comment calculer ma capacité d'emprunt immobilier ?

Pour calculer votre capacité d'emprunt immobilier, le processus de calcul est le même que pour un emprunt classique. Toutefois, les banques vont prendre plus d'informations en considération. Elles s'intéresseront par exemple au type de bien visé (terrain, logement neuf, logement ancien), et accorderont davantage d'importance au montant de votre apport. En immobilier, votre situation pourra également avoir une influence sur votre capacité d'emprunt. - Vous êtes propriétaire : Vous souhaitez revendre votre résidence principale et en acheter une autre : Pensez au prêt relais. Il s'agit d'une somme d'argent prêtée par la banque et qui dépend de la valeur du bien que vous souhaitez vendre. Cette avance permet d'acheter un nouveau bien avant que la vente du premier n'ait eu lieu. Si un crédit est en cours pour l'achat du premier bien, le prêt relais permet de le solder. Ainsi, il s'agira d'une charge en moins à payer chaque mois et votre capacité d'emprunt pour votre nouvel appartement ou maison augmentera mécaniquement. Vous pourrez donc souscrire à un nouveau crédit plus élevé. Vous souhaitez conserver votre résidence principale et investir dans le locatif : n'oubliez pas d'inclure 70% du loyer que vous obtiendrez mensuellement grâce à cet investissement dans le calcul de votre capacité d'emprunt. Vous souhaitez conserver votre résidence principale et acheter une résidence secondaire : votre capacité d'emprunt dépendra de vos charges actuelles. On part du principe que les charges ne peuvent pas dépasser 33% des revenus. Ainsi, si vos remboursements de crédits représentent actuellement 20% de vos revenus, cela signifie que 13% de vos revenus peuvent être consacrés au remboursement du prêt de votre résidence secondaire. - Vous êtes locataire : Si vous êtes locataire, le montant de votre loyer permet souvent aux banques de mesurer votre capacité d'emprunt. En effet, si votre loyer est de 500€, que vous réussissez à le payer mais que vos comptes bancaires sont vides à la fin du mois, elles en déduiront que rembourser un prêt dont les mensualités sont plus élevées pourrait être compliqué. Votre capacité d'emprunt immobilier sera donc égale à votre loyer. À l'inverse, si elles remarquent que vous réussissez à économiser chaque mois (par exemple 200€), alors elles considéreront que vous être capable de supporter une mensualité plus élevée.

Avec quel professionnel estimer la capacité d'emprunt ?

Vous pouvez prendre rendez-vous auprès des banques ou vous tourner vers un courtier. Ces professionnels du crédit sauront prendre en compte tous les aspects de votre dossier. Si vous manquez de temps, les courtiers en prêt immobilier négocient pour vous les conditions de votre prêt avec les banques. Leurs avantages sont divers : sélection des bons partenaires, conditions de crédit négociées, conseils personnalisés sur les assurances de prêt, accords de financement plus rapides, ou encore gains d'argent.

Comment augmenter sa capacité d'emprunt ?

Vous pouvez augmenter votre capacité d'emprunt de plusieurs façons : - Remboursez vos prêts en cours : si votre épargne vous permet de solder un ou plusieurs de vos crédits, n'hésitez pas à le faire. Cela diminuera vos charges mensuelles et augmentera donc votre capacité d'emprunt. - Si vous êtes déjà emprunteur et que vous n'avez pas les moyens de solder les crédits en cours, vous pouvez vous faire racheter vos crédits : c'est une façon de regrouper l'ensemble de vos crédits en cours sous une seule ligne de façon à ne payer qu'une mensualité. Ainsi, si vous négociez une durée de remboursement de crédit plus longue, vous paierez moins de charges par mois, et votre capacité d'emprunt sera plus importante. - Renégociez votre prêt et notamment sa durée de remboursement : plus celle-ci sera longue, plus les mensualités seront basses et la capacité d'emprunt élevée. Toutefois, il est à noter que plus le remboursement du prêt sera long, plus vous paierez d'intérêts. - Empruntez à plusieurs : il est possible que vos proches soient intéressés par votre projet d'achat et soient prêts à participer. En tant que co-acquéreurs, leurs revenus seront pris en compte, et vous serez en mesure de demander un emprunt plus élevé. - Parlez de votre projet à votre entourage : il est possible que l'un de vos proches accepte de vous aider, que ce soit par l'intermédiaire d'une donation ou d'un prêt familial. - Osez demander une augmentation : nous reconnaissons que cette recommandation est plus facile à dire qu'à mettre en place, mais vous pouvez nous croire sur parole, aucun doute quant à son résultat. Si votre revenu augmente, votre capacité d'emprunt également !

Qu'est-ce qu'une enveloppe budgétaire en immobilier ?

L'enveloppe budgétaire correspond au montant total de crédits alloués par une banque à votre projet immobilier. À cette somme s'ajoute le montant de votre apport. Cette enveloppe vous permettra de financer votre achat immobilier ainsi que les frais associés : frais de notaire, frais d'agence etc.

De quoi est constitué un apport personnel ?

Votre apport personnel peut provenir de vos économies personnelles, mais également d’un héritage, d’une donation, d’un emprunt accordé par votre famille ou encore d'un montant issu de la revente d’un autre bien. Cette somme permet de compléter le prêt immobilier qui vous sera attribué pour participer de façon directe au financement de votre projet. En règle générale, les apports représentent entre 10 et 20% de son coût total. Plus le montant de votre apport sera élevé, plus les prêteurs seront prêts à vous proposer des prêts avantageux.

Puis-je acheter sans apport ?

Oui, certaines banques acceptent de vous octroyer un crédit sans apport personnel. On parle de financement à 110%. Les banques prennent alors en charge le financement du bien, auquel elles ajoutent les frais annexes (frais de notaire, de garantie, d'agence, travaux éventuels...). Toutefois, les banques seront intransigeantes sur les autres aspects de votre dossier : bonne gestion des comptes bancaires, situation professionnelle stable, taux d'endettement limité et revenus suffisants.

Combien de temps une demande de prêt immobilier prend-elle ?

Au total, il faut compter généralement 4 semaines pour obtenir un prêt immobilier. Le premier rendez-vous s'obtient sous un délai de quelques jours à 2 semaines. Il permet de négocier votre prêt avec votre banque ou avec un courtier, et permet d'obtenir un accord de principe. Après ce rendez-vous, l'offre de prêt est habituellement transmise sous un délai de 2 à 3 semaines, même si cette durée peut varier selon les établissements bancaires. Une fois que vous avez reçu cette offre, un délai de réflexion légal de 10 jours est nécessaire avant de pouvoir l'accepter. Une offre ne pourra donc être acceptée et retournée à votre banque qu'à compter du 11ème jour suivant sa réception.

J'ai une question pour un expert. Comment est-ce que vous pouvez m'aider ?

Vous pouvez nous contacter par l'intermédiaire des réseaux sociaux ou par mail via l'adresse suivante : contact@immofix.com. Si vous souhaitez nous rencontrer, sachez que nous participons régulièrement à des concours et événements liés à l'innovation, à la banque ou à l'immobilier. Vous trouverez les liens directs vers nos réseaux sociaux en bas de notre page d'accueil : n'hésitez pas à nous suivre pour en savoir plus.