Je rénoveJe vends

Audit énergétique : quelle utilité ?

Dans quelles situations faut-il réaliser l’audit énergétique de son appartement ou de sa maison ? Dans quel contexte ce document est-il utile, et dans quels cas est-il obligatoire ? Existe-t-il des solutions pour payer l’audit moins cher ? Explications.

Qu’est-ce qu’un audit énergétique ?

L’audit énergétique est un état des lieux détaillé d’un bâtiment et de ses performances énergétiques à un instant donné. Réalisé par un bureau d’étude thermique, il détaille les points faibles du logement et apporte des recommandations personnalisées et chiffrées pour améliorer son efficacité énergétique.

Analyse du bâtiment et de ses failles potentielles

Concrètement, le bureau d’étude thermique commence par visiter et examiner les lieux. Il procède de la manière suivante :

  • Recueil et analyse de documents disponibles : factures, plans, réseaux électriques et réseaux d’eau, etc. ;
  • Description du bâti, de ses caractéristiques architecturales, urbaines, et paysagères ;
  • État des lieux des installations et contrôle de leur fonctionnement ;
  • Descriptif des facteurs climatiques (données météo locales, zone climatique, etc.) ;
  • Examen des désordres dans le bâti.

Restitution des données et mise en avant des points d’amélioration énergétique

Après avoir été collectées, l’ensemble des données sont traitées, interprétées et restituées de façon à faire émerger les économies d’énergie possibles. Le rapport final comprend :

  • Un bilan critique du bâtiment, de ses anomalies et de ses déficiences. Ce bilan inclut des informations sur les conditions d’occupation et d’exploitation du logement, sur le renouvellement d’air, sur les installations thermiques (qualité et fonctionnement) et autres équipements consommant de l’énergie. Au total, 5 usages importants sont passés au peigne fin : consommations de chauffage, système de ventilation, eau chaude sanitaire (ECS), refroidissement et éclairage.
  • Cette analyse permet d’attirer l’attention sur les gisements d’économie d’énergie possibles. Elle permet également de vérifier que les différentes installations sont bien dimensionnées par rapport aux besoins réels des occupants.
  • Un calcul des consommations réglementaires est également réalisé selon la méthode conventionnelle, dite « Th C-E ex ». C’est ce calcul qui permet d’évaluer la performance énergétique initiale du bâtiment.

L’audit énergétique permet de mieux connaître son logement

L’audit thermique dresse un bilan approfondi de l’état et de la consommation énergétique d’un logement. Il permet d’identifier les failles de ce dernier et les différentes sources d’économies d’énergie possibles.

L’audit thermique permet de réussir son projet de rénovation énergétique

L’audit thermique ne se contente pas de dresser un état des lieux du bâtiment. En parallèle, il fournit également un plan d’action à mettre en place pour optimiser l’efficacité énergétique de ce dernier. Il se base sur des éléments concrets qui viendront alimenter notre réflexion : taux d’investissement, économies d’énergies réalisées, temps de retour sur investissement.

Concrètement, le bureau d’étude thermique sépare les pistes d’amélioration possibles en deux groupes :

  • les actions correctives peu coûteuses, axées sur une meilleure exploitation du bâtiment et sur l’amélioration des comportements. Elles permettent d’atteindre un résultat immédiat (meilleur entretien et utilisation des équipements).
  • Les actions qui nécessitent un investissement. Il s’agit des différents travaux possibles : isolation, remplacement des portes et fenêtres, remplacement des équipements, etc. Plusieurs scenarii de travaux sont ainsi proposés, chacun d’entre eux permettant d’atteindre un certain niveau de performance énergétique. Par exemple, pour les bâtiments résidentiels, les 3 scenarii proposés permettent un gain respectif de de 35 % d’énergie primaire, 55 % d’énergie primaire, ou l’atteinte du niveau « Bâtiment Basse Consommation ».

Pour chaque scenario, le bureau d’étude thermique détaillera les coûts associés et les actions à mettre en œuvre (hiérarchisation des travaux, quantités et type de matériel, performance visée, conditions de mise en œuvre, etc.). L’audit énergétique inclura également une comparaison des consommations avant et après travaux, une évaluation des réductions d’émissions de gaz à effet de serre, et les économies d’énergie possible, globalement et par poste de travaux. Ces gisements d’économie d’énergie sont exprimés en kWh d’énergie finale et primaire.

Réaliser un audit énergétique est donc la solution idéale lorsqu’on souhaite établir, planifier et chiffrer un programme de travaux visant à rendre son appartement ou sa maison plus économe en énergie. C’est surtout le point de départ d’un projet de rénovation cohérent de bout en bout. Grâce à l’audit thermique, vous connaîtrez la marche à suivre pour réussir votre projet travaux.

L’audit thermique permet de débloquer des aides financières (et obtenir certains labels)

Si vous avez pour projet de réaliser une rénovation énergétique globale et performante, visant par exemple à transformer une passoire thermique en un logement économe en énergie, il serait dommage de vous priver de certaines aides financières. Vous aurez donc tout intérêt à réaliser un audit énergétique. Ce document est en effet indispensable pour pouvoir bénéficier des aides suivantes :

  • Le bonus MaPrimeRénov « Sortie de passoire », compris entre 500 et 1500 € ;
  • Le bonus MaPrimeRénov « BBC », qui varie lui aussi entre 500 et 1500 € ;
  • MaPrimeRénov Rénovation globale : de 3500 € à 7000 € ;
  • Le Coup de pouce « rénovation performante en maison individuelle » : montant variable selon l’efficacité des travaux.

De plus, si vous souhaitez labelliser votre bien immobilier à l’issue des travaux pour attester des bonnes performances énergétiques atteintes, l’audit thermique est parfois requis. C’est notamment le cas si vous souhaiter obtenir le label BBC (Bâtiment Basse Consommation).

L’audit énergétique sera bientôt obligatoire pour vendre une passoire thermique

Jusqu’à maintenant, les propriétaires devaient obligatoirement réaliser un DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) lors de la mise en vente d’un appartement ou d’une maison. À compter du 1er avril 2023, ce document ne sera pas suffisant pour les passoires thermiques (logements à étiquette énergie F ou G). En effet, par souci de transparence, les vendeurs des logements les plus énergivores auront l’obligation de fournir un audit énergétique complet aux acquéreurs. Ces derniers pourront ainsi se faire une idée claire des travaux à réaliser et des coûts associés.

Financer un audit énergétique avec MaPrimeRénov’

Les montants attribués pour la réalisation d’un audit thermique

MaPrimeRénov est une aide financière qui permet d’accompagner les français dans la réalisation de leurs travaux de rénovation énergétique. Distribuée par l’ANAH, elle permet notamment de financer une partie de l’audit énergétique. Le montant attribué varie en fonction de vos revenus :

  • 500 € pour les ménages aux revenus très modestes ;
  • 400 € pour les ménages aux revenus modestes ;
  • 300 € pour les ménages aux revenus standards ;
  • Pas d’aide pour les ménages aux hauts revenus.

Pour connaître la catégorie de revenus à laquelle vous appartenez, vous pouvez vous référez au barème ci-dessous. Les montants indiqués correspondent au RFR (Revenu Fiscal de Référence), indiqué sur votre avis d’imposition.

Plafonds de ressources utilisés en Île de France

Nombre de personnes composant le ménageMénages aux ressources très modestes (€)Ménages aux ressources modestes (€)Ménages aux revenus intermédiairesMénages aux revenus supérieurs
121 123 €25 714 €38 184 €supérieur à 38 184 €
231 003 €37 739 €56 130 €supérieur à 56 130 €
337 232 €45 326 €67 585 €supérieur à 67 585 €
443 472 €52 925 €79 041 €supérieur à 79 041 €
549 736 €60 546 €90 496 €supérieur à 90 496 €
Par personne supplémentaire+ 6 253 €+ 7 613 €+ 11 455 €+ 11 455 €

Plafonds de ressources utilisés pour les autres régions

Nombre de personnes composant le ménageMénages aux ressources très modestes (€)Ménages aux ressources modestes (€)Ménages aux revenus intermédiairesMénages aux revenus supérieurs
115 262 €19 565 €29 148 €supérieur à 29 148 €
222 320 €28 614 €42 848 €supérieur à 42 848 €
326 844 €34 411 €51 592 €supérieur à 51 592 €
431 359 €40 201 €60 336 €supérieur à 60 336 €
535 894 €46 015 €69 081 €supérieur à 69 081 €
Par personne supplémentaire+ 4 526 €+ 5 797 €+ 8 744 €+ 8 744 €
Ces articles pourraient également vous intéresser
Tags: Je rénove, Je vends
DPE : comment calculer l’étiquette énergie d’une maison ?
Négociation immobilière : comment défendre le prix d’une maison ?

Besoin d’un audit énergétique ? Demandez votre devis 📜